La commune de Champforgeuil se situe en première couronne de l’agglomération chalonnaise au nord de Chalon. Champforgeuil fait partie du canton Nord et appartient à la Communauté d’Agglomération du Grand Chalon.

La Commune de Champforgeuil a une superficie de 729 hectares, elle est traversée par la Route Départementale 906, l’Autoroute A6 et la voie ferrée Paris-Lyon. Champforgeuil est très diversifiée dans ses formes urbaines. Le bourg s’étend le long de la rue de Paris, autour du château communal et du château des Evêques de Chalon.

Il accueille mairie, église, agence postale, halte garderie, Centre d’Accueil Pluriel, écoles maternelles et primaires, salle des fêtes, résidence pour personnes âgées, services et commerces.

Il offre un paysage de bourg rural, marqué par la présence du parc du château communal, centre associatif. Une large coupure verte traverse du nord au sud la zone urbanisée, elle correspond à la vallée de la Thalie. Cette petite rivière, le bras désaffecté du Canal du Centre et les étangs agrémentent le paysage communal.

L’habitat

Les abords de la rue de Paris présentent un front bâti presque continu, coupés par la Thalie et le Canal du Centre.

Aux abords de la rue de Paris se développe le quartier des Charmilles composé d’habitats individuels et collectifs. Le collège Jacques Prévert et le groupe scolaire Gustave Courbet, avec maternelle et primaire, se trouvent dans ce quartier.

A l’ouest de la Thalie, en direction de Châtenoy-le-Royal, sont implantés des secteurs pavillonnaires. La commune comprend à peu près 1000 logements.

Le parc est plutôt récent : 757 ont été construits après la dernière guerre. La grande majorité des résidences principales est constituée de maisons individuelles (75,6%). 63,3% des ménages sont propriétaires de leur logement.

Origine de…

Les saints protecteurs de l’église de ce petit bout de territoire étaient Ferreol et Fergeux (Ferrutius et Ferriolus). On peut donc penser que le nom fut donné au village.

Les documents latins indiquent précisément que notre Champforgeuil actuel s’appelait Campus Ferreolus, Campi Ferreoli ou Campo Ferreolo.

En français, Campus fut traduit par Champs. Par contre Ferreolo ou Ferreol subit quelques transformations, Ferreol étant toujours associé à Fergeux, d’aucuns pensent qu’il s’agit de la même personne envoyée par St Iréné à Besançon dont il est le saint patron. Ces saints furent très longtemps vénérés.

L’évolution de Campo Ferreolo devint : en 1509 : Champforgo, en 1589 : Pontus de Thiard écrivait Champforgeux. En 1688 : Champforgeux, en 1765 : Champforgeüil, en 1786 : Champforgeux.

Origine du village

Les origines du village remontent à la période néolithique. Des objets furent trouvés lors des travaux de l’actuelle autoroute A6 et le long de la rivière.

Pendant la période romaine : de 55 avant J.C. à l’an 450 de notre ère, s’installa un réseau routier assez conséquent, la grande voie reliant Chalon à Bibracte passait près du village, au lieu dit Corcelle. Une autre voie, celle de Langres, où se greffent trois tronçons, passait à hauteur de Crissey. Chalon connut à cette époque un commerce florissant, elle était ville étape pour les légions, César y établit un dépôt de vivres et un oppidum. La vie s’installa autour de Chalon, des restes de villas furent retrouvés près des voies romaines.

Champforgeuil est fondée sur les vestiges de ces anciennes villas. Deux statuettes en bronze représentant un mercure tenant une bourse et un dieu Maillet furent retrouvé au lieu dit « les Tiatres ».

A partir du Xè siècle, les serfs et les hommes libres (francs) forment le peuple. L’homme fait partie du domaine et est vendu avec lui.

Au XIIIè siècle l’Evêque de Chalon est le seigneur de Champforgeuil.

Au XIVè siècle, petit à petit, les serfs sont déclarés libres ou affranchis par les seigneurs. La liberté à Champforgeuil, terre de l’Evêque de Chalon, a été plus difficile à obtenir que dans les villages voisins (l’affranchissement d’un homme équivaut à une perte de patrimoine).

En 1789, année de la Révolution, l’on comptait 84 feux dans la commune. Le cahier de doléances n’a pas été retrouvé. En 1790, Champforgeuil était réuni au canton de St Jean des Vignes.

En 1814, les Autrichiens occupèrent le chalonnais du 4 Février au 7 juin. Champforgeuil pendant ce laps de temps, a dû fournir comme les autres communes le gïte et le couvert aux troupes d’occupation.

En 1820, premier recensement officiel de la population. La commune comptait 426 habitants, la population a stagné jusqu’en 1930, et a ensuite progressé de façon spectaculaire, 1926 habitants en 1975, pour atteindre aujourd’hui 2300 habitants. (« de Campo Ferreolo à Champforgeuil » par Madame Marie-Thèrése SUHARD-MARECHAL. Mémoire de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Chalon-sur-Saône Tome 57).